Historique

La philosophie Mortroux

L’Envol Mortroux Volleyball Club est l’un des clubs les plus actifs de la région francophone en Belgique au niveau des hommes. Bien que le club ne possède qu’une section garçons, nous alignons actuellement 9 équipes, et ce à tous les niveaux : Pupilles, Minimes, Cadets, Scolaires, Juniors, deux Provinciales 3, deux Provinciales 1, une Nationale 3, une Nationale 2 et une Nationale 1. Le club tente ainsi de combiner formation des jeunes et sport de haut niveau dans un esprit professionnel bien que le club soit constitué exclusivement d’amateurs et de bénévoles.

Notre comité travaille donc sur ces deux axes. Notre équipe fanion évolue actuellement en 1ère nationale, troisième niveau belge. Cette équipe doit être une vitrine pour le club et, théoriquement, favoriser l’arrivée de moyens supplémentaires pour l’ensemble de la structure. Le second axe est la formation des jeunes, que nous développons depuis de nombreuses années. Les jeunes joueurs que nous formons n’arriveront, certes, pas tous au plus haut niveau mais ils auront la possibilité de s’épanouir à la pratique du volley-ball et de trouver une équipe à la hauteur de leurs ambitions réelles. L’accent est bien sûr mis sur l’encadrement de ces jeunes, grâce à des entraîneurs et/ou des anciens joueurs qui connaissent très bien le volley de haut niveau.

Depuis 1990, le club a en effet développé un centre de formation pour les jeunes garçons depuis l’âge de 6 ans. Ce travail à long terme a permis au club de décrocher de nombreux titres provinciaux et francophones dans toutes les catégories d’âge, reconduits quasi chaque année sans exception.
L’équipe cadets a de plus été sacrée championne de Belgique en 2005 et l’équipe juniors vice championne de Belgique en 2006.

Le but de l’Envol Mortroux est de permettre à tous sans exception de pouvoir évoluer dans une équipe de joueurs de leur âge et ainsi s’épanouir à travers le volley grâce à des entraîneurs compétents et motivés, dans l’ambiance conviviale qui caractérise notre club.

Nombreux sont les exemples de joueurs qui ont ainsi réalisé l’entièreté de leur parcours dans les équipes d’âge de Mortroux et sont maintenant des joueurs essentiels dans nos équipes seniors, chacun à son niveau, de la Nationale 1 ou à la Provinciale 3, voire même au top niveau (on pense évidemment à Kévin Klinkenberg).

Si pendant 15 ans à partir de 1990, les jeunes Mortrousiens ont été omniprésents dans toutes les catégories et à tous les grands tournois, notamment sous l’égide de Renaud Molron et Georges Gérard, la fin des années 2000 a été marquée par quelques saisons plus difficiles pour nos jeunes équipes. Cependant la dynamique a toujours bien été là et l’engouement et la dynamique sont rapidement repartis de plus bel et ce depuis maintenant quelques années, notamment grâce à l’arrivée au club de Sébastien (et Fabienne) Goset au début des années 2010. Et les résultats suivent à nouveau pour nos équipes allant des pupilles aux juniors avec, entre autres, une 3e place aux Championnats de Wallonie pour nos scolaires et une superbe 3e place aux Championnats de Belgique pour nos minimes lors de la saison 2017-2018.

Nous sommes évidemment toujours ouverts (et à la recherche) à accueillir de nouvelles pousses qui voudraient nous rejoindre pour pratiquer ce sport collectif où les valeurs principales sont convivialité, entraide et combativité.
Dès lors, si la pratique du volleyball vous intéresse, vous ou votre enfant, n’hésitez pas à nous contacter! Nous vous accueillerons avec toute la convivialité et la sympathie qui font la réputation de l’Envol Mortroux.

Un club qui a une histoire… et un (petit) palmarès

Le VolleyBall Club Mortroux (matricule LG.1557) a été fondé en 1975 sous l’impulsion de Grégoire Van Haren, échevin des sports à Mortroux. Il désirait donner aux enfants du village une aire de jeu où il était possible de s’adonner à la pratique sportive. La place près de l’église fera l’affaire. L’idée première était d’aménager un terrain de basketball mais l’échevin se rendit compte qu’il n’y avait pas la place suffisante pour quelques centimètres… Tant pis, on aménagera donc un terrain de volley, plus petit. L’histoire d’un club tient parfois à peu de chose…

Au départ, l’équipe est exclusivement composée de joueurs locaux et fera des matches amicaux dans la région. C’est l’époque des dimanches sans voiture et des déplacements à vélo. La 1ere saison (1975-1976), Mortroux aligne une équipe mixte en spéciale.

En 1976-1977, Le club s’installe au collège Saint Hadelin à Visé et dispute le championnat de 3e provinciale. Mortroux y reste deux saisons puis accède à la 2e provinciale mais sans entraîneur, c’est l’aller-retour.

Grégoire Van Haren, échevin et père de 3 fils qui pratiquent le volley (Charles, Christian et Claude), est la cheville ouvrière de l’équipe. On y retrouve également les frères Gerard (Georges et Eric) et autres Demonthy et Piron. En 79-80, c’est à nouveau la montée en 2e provinciale.

En 1981-1982, c’est l’engagement d’un premier entraîneur digne de ce nom à savoir Philippe Botin. C’est sous son impulsion que les mortrousiens vont acquérir une base solide au niveau technique. C’est aussi le temps du premier transfert de l’histoire du club avec l’arrivée des frères Dufays. Le club termine 5eme mais l’équipe a déjà progressé. L’année suivante en 82-83, le travail de fond fini par payer. C’est la montée en 1ere provinciale. Une 10e place et le maintien viendront clôturer cette première saison parmi l’élite provinciale en 83-84.

Commence alors l’ère Bruwier et l’avènement du grand Mortroux des années ’80. Le Visétois Philippe Bruwier est un ancien joueur de Marchin et de l’époque glorieuse d’Embourg qui a décidé de relever le défi en tant que joueur-entraîneur. Le groupe va se cimenter, progresser dans l’abnégation et la sueur. La méthode Bruwier, « à la dure », va bientôt former une formidable équipe solidaire et volontaire, qui va connaître une ascension exceptionnelle jusqu’en Nationale 1 AIF ( l’actuelle FVWB 2) au terme de la saison 1987-1988.

C’est aussi le temps de la cohabitation dans le pays de Herve avec le club de Thimister, le temps des derbies très disputés et hauts en couleurs, le temps d’une rivalité de tous les instants. Notons encore en 1985-1986, le déménagement au complexe scolaire de Dalhem qui vient d’être construit. Mortroux devient aussi l’Envol Mortroux suite à la reprise du club de l’Envol Blegny qui militait en 3e provinciale.

Mortroux ne restera qu’une saison en Nationale 1 AIF dans un championnat à l’époque très relevé. Suite aux départs de certains joueurs pour raisons professionnelles et familiales, le club va redescendre en Provinciale 1. La relève se fait attendre. Mortroux est dans le creux de la vague.

En 1991, c’est la fusion avec le club rival de toujours, Thimister. C’est l’impensable qui se réalise… Philippe Botin désirait restructurer le club de Thimister et scinder les sections filles et garçons. Thimister avait de gros problèmes d’intendance, d’organisation et d’encadrement. Mortroux était intéressé par l’équipe de Nationale et l’école des jeunes de Thimister. Il s’agissait d’une fusion d’égal à égal. Le club devient l’Envol Mortroux Thimister Volleyball Club. La fusion arrive tardivement et l’équipe de Nationale reçoit une promotion de dernière minute inattendue. L’équipe se retrouve en 2e nationale AIF sous houlette de Luc Mercier. Une 11e place va sanctionner la première saison des coalisés. C’est la descente en 3e nationale AIF.

En 92-93, Mortroux fait appel à un jeune retraité du volley pour reprendre l’équipe fanion en main, il s’agit de Renaud Molron. Avec les moyens du bord, c’est une 9e place en 3e Nationale AIF.

En 93-94, Mortroux retrouve de l’ambition avec l’arrivée de joueurs chevronnés. C’est une 2e place en 3e Nationale AIF derrière Ottignies et la montée en 2e AIF après un match de barrage contre Gembloux.

94-95 : 2e en 2e nationale AIF derrière Saint-Vith et vainqueur du tour final des 2emes. A l’époque, Mortroux-Thimister réalise le 1er transfert d’un joueur étranger de son histoire. Le Slovaque Jaroslav Krenicky débarque à Mortroux.

95-96 : 1er en 2e nationale AIF et montée en 1e Nationale FBVB.

96-97 : 12 e en 1e Nationale FBVB, 20 défaites, 2 victoires. Une année difficile, le groupe des joueurs éclate. Mais le club a acquis beaucoup d’expérience et a beaucoup observé au niveau supérieur.

97-98 : 3e en 2e nationale AIF avec une équipe sauvée du naufrage à la dernière minute au mois de juin 97.

98-99 : 4e en 2 Nationale AIF sous l’ère de Pierre Vanspauwen. Une année décevante par rapport aux potentialités du groupe. Consolation, Mortroux-Thimister remporte la coupe de la province pour la première et seule fois de son histoire.

99-2000 : 1er en 2e nationale AIF et montée en 1er nationale FBVB après un championnat sans défaite. 22 matches pour 22 victoires et un set average de 66-4. Mortroux-Thimister fait le doublé. La seconde équipe entraînée par Renaud Molron accède à la 3e nationale AIF.

2000-2001 : Arrivée d’Erik Verstraten comme entraîneur ainsi que de 4 nouveaux joueurs : Maas, Bos, Verbeeck et Silkens. L’équipe accède à la Division d’Honneur (DH) après un parcours parfait…

2001-2002 : L’équipe première du club joue ses matches officiels au Hall Georges Gramme de Battice, la salle de Dalhem étant trop exiguë pour jouer en DH. Le Club devient l’Envol Herve Mortroux Thimister Volley-ball Club (en abrégé : Herve Mortroux). Une magnifique 7e place récompense un parcours exemplaire pour cette première saison au plus haut niveau de la compétition belge.

2002-2003 : Après un début de championnat difficile et malgré un noyau étroit, l’Envol accroche pour la deuxième saison consécutive la 7e place et participe à nouveau aux play-offs de la Division d’Honneur.

2003-2004 : Fin juin 2003, le Club décide, la mort dans l’âme, de ne plus présenter d’équipe en Division d’Honneur. En effet, l’Envol n’a pu réunir les budgets adéquats et constate l’indifférence des pouvoirs économiques et politiques de la région.

Le Club lance la reconstruction en se repliant sur ses bases solides à savoir son école des jeunes. C’est donc le repli sur la salle de Dalhem. L’équipe fanion joue en 2e provinciale sous la houlette de Renaud Molron et aligne 12 joueurs âgés de 15 à 17 ans. Le Club peut appréhender son avenir à long terme avec optimisme… L’équipe termine cette saison à la 5e place.

2004-2005 : L’équipe fanion termine 2e de sa série en 2e provinciale et accède à la 1ere provinciale. Le club remporte son premier titre de champion de Belgique dans la catégorie « cadets », récompense de la politique sportive de formation des jeunes engagée depuis plus de 10 ans déjà.

2005-2006 : Pour les 30 ans du Club, l’objectif sera le maintien en première provinciale et confirmer par un autre titre en championnat de Belgique des jeunes…

(…)

2013-2014 : Titre de champion de Nationale 2 pour notre équipe fanion qui accède à la Nationale 1, désormais troisième niveau belge, après la LigueA (anciennement Division d’Honneur) et la LigueB (anciennement 2e série de N1).

2014-2015 : Notre équipe N1 doit s’exporter à Grand-Rechain car la salle de Dalhem ne répond pas aux normes de la Fédération Belge pour évoluer en 1ère Nationale (aux niveaux de la taille, de la hauteur et de l’éclairage). Elle terminera sa première saison dans ce championnat relevé et composé principalement d’équipes flamandes à une encourageante 6e place.

2015-2016 : Nouveau déménagement pour notre équipe fanion, ainsi que pour une bonne partie du club, qui va désormais évoluer dans la nouvelle salle inaugurée par la Province du Limbourg et située à Fouron-le-Comte. Elle a l’avantage de disposer de 3 terrains, ce qui est la norme en Flandre, contre 1 seul hélas dans notre salle de Dalhem (chers amis politiques dalhemois, bonjour!). La saison se clôture avec une excellente 3e place en N1.

2016-2017 : 4e place en N1.

2017-2018 : Magnifique et faste saison pour l’Envol avec une 2e place pour la N1 (mais hélas pas de montée en LigueB…), des titres de champion pour notre N3 qui accède à la 2e nationale et pour notre jeune P2 qui monte en P1, et le maintien pour toutes nos autres équipes. De plus, une 3e place aux Championnats de Wallonie pour nos scolaires et une superbe 3e place aux Championnats de Belgique pour nos minimes viennent couronner une saison pleine de la part de nos équipes de jeunes.

2018-2019 : Pour cette nouvelle saison, tout comme en 2017-2018, le club comptera, en plus de toutes ses équipes en catégories jeunes, pas moins de 7 équipes seniors : une N1, une N2, une N3, deux P1 et deux P3! Ce qui, à notre connaissance, est un record (avec Guibertin dans le Brabant Wallon) dans le volley francophone messieurs!